Ho'oponopono

Derrière ce terme bien difficile à prononcer se cache une méthode ancestrale hawaïenne permettant la réconciliation avec soi-même et avec les autres.
Ho’oponopono signifie « remettre en ordre » et il s’agit d’une philosophie de vie extrêmement puissante. Encore appelé « Rituel du pardon », Ho’Oponopono permet de se libérer des pensées et des mémoires, des processus souvent inconscients, qui nous empêchent de vivre des relations ou des situations harmonieuses.

Il y a bien longtemps, Ho’oponopono était un rituel pratiqué dans les villages des îles Hawaï pour résoudre les problèmes communautaires et les  conflits.

La diffusion en occident est due à la chamane Morrnah Nalamaku Simeona (disparue en 1992). Pour elle, nous sommes l’accumulation de toutes nos expériences passées, les nôtres et celles de nos ancêtres. Le stress, la peur dans nos vies sont des mémoires.

Le procédé mis au point par Morrnah a été jugé si efficace qu’elle a été invitée par les Nations Unies et l’Organisation mondiale de la Santé en 1983.

Son successeur, le Dr Hew Len, a poursuivi ses travaux et en a popularisé l’utilisation.
Alors qu’il travaillait à l’hôpital d’état d’Hawaï, il vécut une expérience qui fit rapidement le tour du monde. Cet établissement comptait de nombreux malades très dangereux, enfermés dans une salle où le personnel soignant hésitait à se rendre. Le Dr Len s’isola dans son bureau et étudia les dossiers des patients. A la surprise de tous, l’état mental des malades commença à s’améliorer. Ils devenaient moins agressifs et leurs traitements pouvaient être allégés. Certains parvinrent même à la guérison. Le Dr Len expliqua « Je guéris la partie de moi qui les a créés ».
Le Docteur Len a donné sa première conférence à Paris en 2009.

Ho’Oponopono nous rappelle que nous sommes créateurs à 100% de notre vie d’une part et que le développement et l’accomplissement personnels sont intimement liés à l’ »Autre ».
Nous sommes tous reliés et nos mémoires inconscientes jouent un rôle dans les situations que nous rencontrons.
Responsables mais certainement pas coupables !

La guérison passe par l’énergie d’Amour.
Excuse-moi (d’être le créateur de cet évènement), 
Pardon (à moi, à toi)
Merci (à la vie de m’avoir montré cette mémoire erronée que j’avais en moi et dont je n’avais pas conscience),
Je t’aime (j’aime la vie et surtout, j’envoie de l’amour à cette mémoire et je demande qu’elle soit effacée).

Ho’Oponopono nous fait avancer sur la voie du lâcher-prise tout en nous permettant de reprendre le contrôle. Une sorte de méditation puissante dans l’accueil de l’inspiration.

Trop belle cette vidéo :

Guérir avec Ho'oponopono
 

Et pour vous aider, un petit peu d’EFT.

Pratiquez, dès qu’un évènement difficile se présente, dès que votre petite voix intérieure vous raconte des choses désagréables, dès que quelqu’un vous blesse…

Point karaté : Même si cette situation (ou cette personne) me procure beaucoup de stress, je choisis de lâcher et de faire ce tapotage.
Point karaté : Même si je ne sais plus quoi faire pour arranger les choses, je choisis d’envoyer de l’amour.
Point karaté : Même si je ne sais pas en quoi j’ai une part de responsabilité dans tout cela, je choisis de faire confiance à l’énergie d’amour et de laisser agir ce processus pour mon plus grand bien.

Prononcez les phrases lentement en vous laissant imprégner par les images et la force des mots.

Tête : Excuse-moi, Pardon
DS : Merci, Je t’aime
CO : Excuse-moi, Pardon
SO : Merci, Je t’aime
SN : Excuse-moi, Pardon
SB : Merci, Je t’aime
CL : Excuse-moi, Pardon
SB : Merci, Je t’aime
SS : Excuse-moi, Pardon,
Tête : Merci, Je t’aime
DS : Excuse-moi, Pardon
CO : Merci, Je t’aime
SO : Excuse-moi, Pardon
SN : Merci, Je t’aime
SB : Excuse-moi, Pardon
CL : Merci, Je t’aime
SB : Excuse-moi, Pardon
SS : Merci, Je t’aime

A recommencer autant que nécessaire bien sûr…

 

Conservez cette belle énergie en vous et regardez ; il est probable que les choses évoluent d’une façon positive.